Skip to content

Christine Boutin, Xavier Darcos : le silence des politiques s’achète-t-il ?

10 juin 2010

Christine Boutin n’a jamais fait vœu de pauvreté, par contre vœu de silence, rien n’est moins sûr, surtout vu le salaire de 9500 euros(1) qui lui a été octroyé pour une mission sur les « conséquences sociales de la mondialisation » dont personne ne connait réellement les objectifs.

Après avoir été remerciée de son poste de ministre du Logement(2), Boutin avait fait savoir à Nicolas Sarkozy, comme le raconte le Canard enchaîné, qu’elle se présenterait à la présidentielle de 2012 et n’hésiterait pas à tacler au passage la politique du gouvernement. Et le chef de l’Etat de s’exécuter pour calmer la fougue revancharde de la présidente du Parti chrétien-démocrate en lui offrant un poste en or dans lequel cette dernière bénéficierait  d’une voiture avec chauffeur, d’un secrétariat particulier et de bureaux personnels dans le XVe arrondissement de Paris(3). La principale intéressée a saisi d’ailleurs les micros pour justifier son salaire, estimant qu’elle accomplit une grande œuvre dont la portée sera sans doute aussi efficace que son passage au ministère du Logement.

«Cette mission correspond à un travail de fond à mener dans la perspective de la Présidence française du G20 (novembre 2010-novembre 2011). Ces travaux ont démarré dès début 2010, en lien avec trois ministères : le Travail, les Affaires étrangères et les Finances ». Et la présidente du Parti Chrétien-démocrate de rajouter : « La rémunération est effectivement de 9500 euros net par mois. Elle s’apparente à celle d’un directeur d’administration, d’un conseiller maître à la Cour des Comptes ou d’un conseiller d’Etat. »(4)

Coïncidence ou pas, la colérique Boutin a tout de même rangé toutes ses critiques au placard ! Et malheureusement pour notre catholique bon teint qui a toujours fait mine de combattre la misère humaine à coups de lourdes déclarations dans les médias, ce salaire ne serait qu’un complément qui viendrait grossir le capital de la dame. En effet, Boutin toucherait la coquette somme de 18 000 euros par mois, si l’on additionne sa retraite de parlementaire et ses indemnités en tant que conseillère générale.

«Il faut donc ajouter aux 9 500 euros mensuels de la mission, précise le journal Le Monde, une indemnité de conseillère générale des Yvelines de 2 605 euros brut. Et sa retraite de parlementaire – sachant qu’elle a siégé de 1986 à 2007, celle-ci peut s’élever à près de 6 000 euros mensuels. Soit un total qui avoisine les 18 000 euros par mois ».(5)

Etrangement le Ministre du Travail Eric Woerth a décidé de se saisir de l’affaire en proposant que Christine Boutin renonce à cumuler sa retraite avec ses rémunérations. Autant dire, un acte de palinodie pour le moins surprenant pour celui qui a lui-même embauché comme collaboratrice Madame Boutin au ministère du Travail. Voilà maintenant que le consciencieux Woerth s’étonne que Christine Boutin puisse toucher autant d’argent.(6)

Le réveil du Ministre pourrait bien avoir été enclenché par la nomination tout aussi spécieuse d’un ancien homme-lige de Sarkozy, tombé en disgrâce pour avoir échoué lors de toutes les élections, un certain Xavier Darcos.(7)

En effet, après son licenciement du gouvernement, Darcos avait été promis à la direction de l’Etablissement public en charge de la direction du château de Versailles, moyennant un salaire de 9500 euros et un logement de fonction. De la même manière que Boutin, Sarkozy avait choisi de ne pas transformer Darcos en ennemi, en lui offrant une besogne dont la rémunération le comblerait d’aise. Après diverses tergiversations, Jean-Jacques Aillagon a finalement gardé son château, et Darcos se voit échoir un poste d’ambassadeur de l’action culturelle dont les fonctions restent encore obscures.  Mais l’important n’est pas là, l’ancien Ministre est placé, bien placé et pourra ainsi bénéficier du cumul retraite-indemnités et salaire, ce qui pourrait aisément dépasser les 18 000 euros de Madame Boutin.

Mais nul doute que nos deux intéressés reversent déjà une bonne partie de cet argent, émanant des contribuables français, aux plus nécessiteux d’entre nous.

Vigo

  1. Canard enchaîné (09/06/10)
  2. Le site Rue89 revient sur le licenciement de Christine Boutin et sa rancoeur à l’égard de ses anciens camarades : « Fillon n’est pas un courageux, il avale tout, il a tout renié. Le logement n’intéresse ni Fillon ni Sarkozy. Le mot logement n’a été prononcé dans aucune conférence de presse du Président. Et je ne parle pas des sans-abri. Parce que là, c’est encore pis ! Jamais il n’en a parlé, sauf lorsqu’il y a eu les morts de Vincennes. »
  3. Déclaration de Christine Boutin suite à sa nomination : « Je remercie le président de la République de cette nouvelle mission confiée, qui témoigne de sa confiance renouvelée. C’est avec honneur et responsabilité que j’accueille cette “commande présidentielle” dont l’enjeu est considérable tant sur le plan national qu’international. »
  4. Citation tirée du site, Le Parti Chrétien-Démocrate. fr
  5. Article du journal Le Monde : « Christine Boutin toucherait près de 18000 euros mensuels« (09/06/10)
  6. Le Parisien (10/06/10): « Woerth demande à Boutin de renoncer au cumul retraite-rémunération« 
  7. Le nouvel Obs (10/06/10): « Xavier Darcos nommé ambassadeur de l’action culturelle extérieure »
Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :