Aller au contenu principal

Philippe Val directeur de France Inter : le fait du prince !

19 juin 2009

france-inter-300x228L’arrivée de Philippe Val à la direction de France Inter avait tout l’air d’un secret de polichinelle, mais il fallait laisser le public attendre, ou plus exactement oublier que désormais c’est Nicolas Sarkozy qui nomme ses adjudants dans les médias. La réalité est ainsi, Philippe Val a été choisi par Nicolas Sarkozy pour accomplir les basses besognes du chef de l’Etat : virer les derniers contestataires des antennes de radio du service public.

Le premier sur la liste sera bien évidemment Daniel Mermet avec qui Val a des comptes à règler comme nous l’avons souligné dans un précédent article. Mermet incarne tout ce que Sarkozy et Val détestent, une intelligence et une intégrité mises au service des autres. Le grand lessivage à France Inter ne se fera sans doute pas à la rentrée prochaine, il faudra attendre l’année suivante pour voir les derniers dissidents déguerpir une fois pour toutes. Angoissante perspective surtout quand on voit que l’actuel président de France Inter, Frédéric Schlesinger, est nommé conseiller auprès de Nicolas Sarkozy. La connivence entre journalistes et hommes politiques s’affiche désormais au grand jour sans que cela ne gêne plus personne.

Daniel Mermet a choisi d’envoyer sa réponse aux abonnés de Là-bas si j’y suis qui craignent que Philippe Val ne cherche à l’écarter définitivement de l’antenne de France Inter. La lettre ne manque certainement pas de mordant.

Bienvenue Philippe !

Chers Auditeurs Modestes et Géniaux,

« Comment cela est-il possible !? Dites nous qu’il s’agit d’un cauchemar ! Si c’est une blague, elle n’est pas drôle… » Depuis des semaines, vous avez été nombreux à nous poser de questions sur l’arrivée de Philippe Val à la direction de France Inter. Soyez sans inquiétude, Philippe est un vieil ami de Là-bas si j’y suis et c’est dans la joie que toute l’équipe accueille celui que l’historien Alexandre Adler compare à Emile Zola. Et pourquoi pas à Voltaire, Spinoza, Albert Londres ou Albert Einstein ? Car Philippe c’est tout ça à la fois ;  une conscience, un visionnaire, et un penseur engagé face aux grands défis de notre temps.

Et ceci à la différence de ses anciens camarades qui persistent à végéter dans un gauchisme moisi,  souvent entaché d’antisémitisme et d’islamo fascisme.

En dénonçant avec courage des figures nauséabondes  comme celle du dessinateur  Siné ou du journaliste Denis Robert, du dessinateur Lefred-Thouron ou du négationniste américain Noam Chomsky, Val a montré qu’il avait pleinement réussi à évoluer avec pragmatisme du côté du manche sans rien perdre de cette impertinence libertaire qui est la marque de fabrique de cet  homme de gauche.

Mais Philippe est aussi un chef d’entreprise avisé. C’est d’une main ferme qu’il a conduit son journal Charlie Hebdo, là où il se trouve aujourd’hui.

Et certains pensent bien qu’il pourrait faire la même chose avec France inter.

Aujourd’hui, familier des plateaux de télévision, penseur reconnu de l’élite médiatique, il  tutoie nos plus brillantes personnalités, de BHL à Carla Bruni. Il a d’ailleurs élégamment révélé que c’est par l’intermédiaire de cette dernière qu’il a pu suggérer au président de la république, Nicolas Sarkozy de faire appel à son vieux copain Jean-luc Hees pour présider Radio France. Et c’est donc ainsi, par un loyal retour d’ascenseur, que notre habile Philippe, se trouve aujourd’hui à la tête de la prestigieuse radio française.

L’ensemble des collaborateurs de France inter cherche les mots pour remercier le Président Sarkozy de leur avoir choisi un tel chef. C’est plein d’entrain et de confiance qu’ils s’apprêtent à lui faire la fête, les regards pétillent, les sourires sont partout.

Son petit bouquet de fleurs à la main, l’équipe de Là-bas ne sait plus comment dissimuler sa joie.

Là-bas, le 17 juin 2009

Publicités
7 commentaires leave one →
  1. Dominique de La Tour permalink
    19 juin 2009 1 h 57 min

    Incroyable… Et pourtant, il avait juré ses grands dieux qu’il n’en était absolument pas question… Hou ! le…
    Hum ! enfin, bref ! Les murs de Facebook ont des oreilles…

  2. 19 juin 2009 8 h 20 min

    Elle ne sera plus aussi prestigieuse de ce fait , tout a été bien caché , le martyr dans cette histoire se sera Stéphane Guillon dont Philippe Vall a estimé ses commentaires absolument cyniques le jour il il a parlé de M Strauss Khan
    Losque l’on pense à Mr Clinton par où il est passé après ses « faits et gestes  »
    on se dit que Mr Strauss khann l’ a échappé belle
    Se sera désormais  » Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté « 

  3. 19 juin 2009 12 h 15 min

    Finalement, je me demande s’il ne faut pas lancer un appel à boycotter france inter (avec une exception pour là-bas si j’y suis bien sûr!) tant cette nomination est à gerber, je pèse mes mots. J’ai déjà eu l’occasion de dire ma pensée au sujet de cet éminent cacique du pacte des Tartuffes (un bon titre à envisager pour un billet d’humeur bien méchant, si j’ai le temps), ce pédant de la pensée néo-conservatrice dont un portrait REMARQUABLE a été réalisé par Pierre Rimbert dans la dernière édition du Monde diplo, à lire toute affaire cessante:
    http://www.monde-diplomatique.fr/2009/06/RIMBERT/17210
    http://www.monde-diplomatique.fr/carnet/2009-06-18-Philippe-Val
    http://jeboycotte.org/index.php?/archives/48-Philippe-Val,-ce-grand-instrumentalisateur.html#extended
    Bonne lecture
    PS: excellente lettre rédigée par Mermet!

  4. 19 juin 2009 16 h 41 min

    bien sur qu’il faut boycotter france Inter ce n’est déjà plus pareil qu’avant on sent une mortification , c’était une des radio les plus écoutée , c’est dommage!

  5. 19 juin 2009 21 h 19 min

    Salut Hans et merci Danièle pour ton commentaire,

    Le boycott de France Inter pourrait bien nous être imposé par la transformation de cette radio façon ORTF. C’est vraiment inquiétant de constater à quel point Sarkozy prend possession des médias et les transforme à son gré. Les derniers espaces d’opposition sont en train de se réduire sérieusement. Internet commence d’ailleurs a faire les frais de cette politique d’invasion et cela pourrait d’ailleurs constituer un article d’utilité publique.

    Bye,

    Laurent

  6. Truth permalink
    19 juin 2009 22 h 42 min

    Val est un obsessionnel mégalo, il va réaliser les dessins de Sarkozy et va finir par se le mettre à dos. Le cas pathologique est trop évident pour tenir en place très longtemps. Sarkozy va finir par le virer une fois qu’il aura écarter tous les gauchistes de France Inter. Les jours de Daniel Mermet sur cette radio sont comptés.

  7. Yvan permalink
    23 juin 2009 10 h 53 min

    Un certain Siné rajoute un petit grain de sel dans les renvois d’ascenseurs auxquels nous assistons entre Nicolas Sarkozy et Philippe Val. N’oublions pas non plus Hees qui reste un maillon important dans l’affaire puisque d’après la rumeur, Val aurait soufflé son nom à Carla Bruni pour qu’il prenne les reine de Radio France. Ce dernier aurait alors nommé Val pour le remercier fortement.

    Siné & la clique de l’Elysée Bhl Val Bruni etc [itv]Belattarenvoyé par peanutsieL’info video en direct.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :