Aller au contenu principal

Lénine et le phallus ignoré

18 mai 2009

lenine-phallusCurieux, comme une statue prise sous un autre angle peut révéler des formes pour le moins insolites. Un photographe amateur russe s’est pris de passion pour les anciennes statues de Lénine et les a prises sous toutes les coutures pour montrer que ces statues recèlent d’équivoques protubérances. Ainsi, la main de l’ancien dirigeant communiste peut revêtir des aspects multiples selon l’endroit où le photographe se place ; il en va de même pour le bâton que tient Lénine, accessoire obligé du guide conduisant son peuple vers la liberté. Les artistes communistes qui avaient le sens du réalisme avaient-ils perçu ces étranges phénomènes au moment de fixer pour l’éternité la force de Lénine ?

lenine-penisLa question reste en suspens, toutefois l’inconscient donne parfois un caractère polysémique à une œuvre. Il n’y aurait donc rien d’étonnant à ce que les sculptures de Lénine se muent en figures protéennes dont la perspective phallique accompagnerait la marche politique. D’ailleurs depuis l’Antiquité, le phallus constitue une véritable abstraction métaphysique qui devient par la suite un symbole consubstantiel du pouvoir. De même, Lénine se trouve dans la posture du marcheur, le bâton en érection comme autrefois en Grèce on promenait des statues de phallus dont on pointait le membre avec des cordes.

lenine-phallus-mainIl reste tout de même difficile de voir dans la marche des communistes une procession phallique, toujours est-il que l’édification d’une statue comporte dans son principe de verticalité oblongue une dimension sexuelle assez évidente.  Et si l’on suit les théories de Lacan sur le phallus et sa fonction paternelle, on se rapproche très vite de la patrie, de ce pater de la nation qui guide son peuple comme le ferait un père avec ses enfants en fixant la ligne de conduite et les interdits.

Laurent Monserrat

Publicités
2 commentaires leave one →
  1. 19 mai 2009 7 h 33 min

    EXCELLENT Laurent!

  2. 1 juin 2009 7 h 51 min

    Connaissez-vous la petite ville de Dzerjinsk ? J’y ai habité récemment, et je peux vous assurer que Lénine n’est pas le seul à avoir une statue pleine de vigueur. Dzerjinsk lui-même, premier chef de la TchéKa – joyeux personnage en effet, a eu droit au même sort et brandit fièrement sa testostérone du haut de son piédestal.
    Le plus étonnant est que les Russes qui m’accompagnaient ne l’avaient jamais remarqué. Et ils passent devant tous les jours !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :