Aller au contenu principal

Les caricaturistes américains rendent un dernier hommage à George Bush

13 janvier 2009

Le magazine Vanity Fair propose une exposition en forme d’adieu dédiée à George Bush qui restera comme l’une des plus grandes calamités de l’histoire de la démocratie. Plus satiriques que réellement méchants, ces portraits à charge représentent le plus souvent Bush fils comme un enfant placé sous la régence de personnalités du monde industriel. De même, ce président qui n’a probablement ni habité ni « habillé la fonction de président », comme le souligne Paul Davis est caricaturé sous la forme d’un cowboy décérébré à l’œil vengeur.

En voyant ces illustrations critiques en provenance des États-Unis, à l’égard de la politique désastreuse de Bush, on se rappelle la pertinence des propos d’un certain Alain Finkelkraut qui fustigeait l’anti-américanisme (primaire, il s’entend) des Guignols de l’info lorqu’ils présentaient George Bush comme un attardé mental, un débile aux mains de la World Company…

Laurent Monserrat

Illustrations :

  • Bush the Smaller, by Paul Davis.
  • The Imperial Family, by Edward Sorel. A gauche : Paul Wolfowitz, Dick Cheney, George W. Bush, and Condoleezza Rice.
  • Cowboy in Chief, by Philip Burke
  • Lest We Forget, by Gerald Scarfe
No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :