Aller au contenu principal

Le flambeau de la liberté ou la flamme olympique

29 avril 2008

Loin des discours lénifiants, du cirage de pompe de Nicolas Sarkozy à la Chine et des médailles collées aux vestes de survet de nos athlètes pour calmer les revendications des défenseurs des Tibétains, des artistes du monde entier ont décidé d’élever, au visage du gouvernement chinois, non la flamme olympique mais le flambeau de la liberté.

Qu’ils soient thaïlandais, américains, français, italiens, tous ces artistes revendiquent de se servir des Jeux olympiques comme d’une formidable scène d’expression en faveur des Droits de l’Homme. Sarkozy aura beau se confondre en excuses pour satisfaire les industriels et David Douillet ruminer son parcours avec la flamme olympique, ils n’éteindront pas cette immense indignation que suscite l’attribution des Jeux olympiques à un pays au régime totalitaire.

En effet, la Chine entend bien obtenir sa consécration politique par les Jeux olympiques, comme l’avait fait Hitler, en clamant en direction du monde occidental toute la puissance de sa machine de guerre économique et idéologique.

Que des manifestations aient lieu dans le monde entier et que des oeuvres d’artistes soient ainsi diffusées pour rompre le silence complice devraient au contraire nous enorgueillir. Car à l’origine, dans l’antiquité, l’esprit de l’agôn tant défendu aux Jeux Olympiques se portait autant sur les qualités athlétiques qu’intellectuelles dans la mesure où des joutes musicales, poétiques, rhétoriques et philosophiques étaient aussi organisées.

Souhaitons donc à Nicolas Sarkozy et à David Douillet d’économiser leur souffle et de comprendre que le spectacle se joue plus sur le terrain intellectuel qu’autour des biscoteaux et des contrats publicitaires.

Rêvons un peu et conseillons à notre jogger et à notre judoka la lecture du fameux dialogue du Lachès de Platon, qui met aux prises des généraux athéniens dans un débat autour du courage : Nicias présente l’escrime comme étant, avec l’équitation, le meilleur exercice pour un « homme libre », parce qu’il prépare à la guerre…, tout le dialogue servant de réfutation à cette assertion naïve. Le vrai courage est intérieur, il ne s’apprend pas auprès du maître d’escrime mais bien auprès du maître de philosophie.

Laurent Monserrat

  • Illustration : The Olympic torch of freedom par Satoboy
  • Photos de dessins réalisés à Bangkok avant que le gouvernement n’organise une répression pour faire taire les opposants au passage de la flamme olympique.
  • Lachès ou Sur le Courage – Platon : texte à consulter sur le site Aeropage
Publicités
5 commentaires leave one →
  1. Marie permalink
    29 avril 2008 11 h 39 min

    Sarkozy est en train de préparer son futur voyage en Chine, alors il ne faut pas lui casser les oreilles avec les Droits de l’Homme et encore moins avec les artistes.

    Chacun ses valeurs !

  2. 29 avril 2008 12 h 48 min

    M’enfin, Laurent ? Vous êtes dur avec Sarko.
    Il a quand même des états d’âme cet homme là.
    Posera t’il son popotin sur les gradins de la Tribune du stade des Jeux Olympiques ? Il se tâte.
    (Non, pas le popotin, bandes de ricaneurs, la conscience.)
    Comment ça, il se fiche de notre fiole avec ses airs de mijauré (oui, sans ‘e’ ne vous en déplaise. C’est un mijauré ; je viens de réinventer le mot pour son seul usage de mec qui, à propos de sa présence lors de l’ouverture des Jeux Olympiques, ne voudrait pas parce que c’est beurk mais qui s’y rendra contraint et forcé parce que c’est son devoir.

  3. 1 mai 2008 12 h 46 min

    Effectivement, effectivement, il est bien de rappeler cela à nos chers sportifs préférés, d’autant qu’aucun n’osera la posture « smithienne »! Alors, faire un petit tour sur notre site pour consulter notre position étayée par de nombreux liens!
    http://jeboycotte.org

  4. 2 mai 2008 16 h 55 min

    Je viens de batailler ferme durant 3 jours sur le blog de ce cher sénateur Mélenchon que je me suis permis, après une lecture attentive de ses 2 articles, de qualifier de négationniste. Alors, certes, sa position a eu le mérite, pour sa chapelle de créer le « buzz » sur la toile, il n’est qu’à voir le nombre des commentaires rattachés à ses 2 articles. Dés lors, j’ai aussi appuyé ma position à la lumière de différents travaux, cités de nombreuses fois sur le dit blog. Je souhaite ici aussi en faire profiter la communauté qui voudrait se renseigner plus avant sur la problématique sino-tibétaine. L’affaire est si complexe qu’un peu de lecture « savante » permets de prendre une position objective.
    http://www.senat.fr/ga/ga_tibet/index.html
    http://www.ceri-sciencespo.com/publica/cahiers/cahier06.pdf
    Bonne lecture.

Trackbacks

  1. Tibet » 高島城(長野・諏訪)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :