Aller au contenu principal

Blocus des blogs US.

11 novembre 2006
tags: , , ,

Les blogs des soldats américains postés en Irak et en Afghanistan seront plus que jamais sous surveillance. En effet la Garde nationale, sorte de police du Web, exige que toute publication de textes soit avant tout validée par leur service. L’affaire est pour le moins étrange, dans la mesure où ces milblogs (contraction de militaire et de blog) participaient au patriotisme guerrier, si cher à Bush.

abu_ghraib_torture.jpgCar les soldats n’hésitaient pas à injurier les journalistes et à étouffer les rumeurs des sceptiques de la guerre. Enfin quand ils y relataient le massacre des « terroristes » irakiens, tout était sous couvert de liberté et démocratie.

Logiquement appréciés des militaires et de leur famille, ces blogs de propagande cherchaient avant tout à contrer les informations couramment diffusées dans la presse, portant sur les attentats meurtriers et la profonde déroute américaine.

Si l’administration Bush a délibérément choisi de passer sous silence les paroles des soldats, ce n’est pas pour éviter un nouveau scandale du type d’Abou Ghraib, mais bien pour faire oublier à l’Amérique la présence non justifiée de son armée en Irak et en Afghanistan. Les dernières élections sont venues confirmer que les Américains n’en peuvent plus du bourbier irakien, et surtout que Bush ne pourra plus compter sur la politique étrangère ni même l’exécution d’un dictateur, pour maintenir son parti au pouvoir.

Laurent Monserrat

No comments yet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :