Aller au contenu principal

Sarkozy : Triomphe en trompe-l’œil d’un mythomane galopant

25 décembre 2004

Sarkozy fut le grand triomphateur d’une soirée en trompe-l’œil, où seuls les millions d’euros investis dans un show à l’américaine étaient bien réels. Les candidats dressés sur son chemin n’étaient que de tristes épouvantails. Des faire-valoir en guise d’opposants, voilà qui n’aurait pas dû ravir un preux combattant. A vaincre sans péril, dit-on, on triomphe sans gloire. L’adage ne s’est pourtant pas vérifié à l’UMP où près de 5 millions d’euros ont été nécessaires pour servir les festivités du petit empereur.

SarkozySarkozy qui revendique le brillant héritage de Napoléon, a su puiser chez son idole son sens inné de l’autocélébration, de l’autoglorification dans un faste indécent. Me voilà fin « prêt », a-t-il crié pendant son discours d’intronisation. Sarko le petit homme pressé ne regarde plus en arrière. Dorénavant la rumeur fera son chemin : « Comment ! Sarko se rend en Israël ! Aux Etats-Unis !

A t-il la stature d’un chef d’Etat ?». Autant de questions qui font piailler et courir des bruits de couloir. Mais le miracle est là, Sarko fait parler de lui avant, après et pendant. Dès qu’il se déplace Sarko brasse de l’air, mais à toute vitesse, et c’est là son talent de prestidigitateur. Même les chiffres de l’insécurité, Sarko sait les transformer en lapin. Sarkozy, c’est l’homme du mystère généreux, du doute sur ses origines quand il s’exprime au CRIF et dans des associations juives américaines, jusqu’à ce qu’il ôte sa cape et laisse paraître un opportuniste crucifix. La chrétienté paie bien, alors il faut la cultiver à la télévision, la faire briller dans un livre pour mieux la mettre en vitrine avec les autres bibelots. Et quoi de mieux que l’appel au communautarisme pour rallier des troupes de croyants en mal de gourou. Avant tout Sarko sait ! Il a un avis sur tout et ne demande qu’à le donner.

L’antisémitisme, l’antiaméricanisme, demandez-lui, il sait. Il sait qu’il est « prêt », que la France « l’attend ». Comment ! Ne voyez-vous pas le monde l’applaudir, la France l’implorer de venir à sa tête ? Mais regardez-le ! Il court vers son reflet et son reflet l’attend. Douteriez-vous encore ? Evidemment Sarko est malade. Il croit que les caméras et les journalistes, en mal de spectacle, lui font des courbettes parce qu’il est un magicien. Il souffre de mégalomanie galopante. Fortement contagieuse dans les tribus des politiques, cette maladie affecte progressivement le sens des réalités[1]. Et en l’absence de réponse thérapeutique, la maladie se traduit très vite par une fixation obsessionnelle du pouvoir et un culte de la personnalité.

Un remède peut toutefois en atténuer les effets en protégeant le cerveau des attaques intempestives du virus : le gadin électoral. Seul traitement connu, il n’est pas sans conséquence et le malade est le plus souvent atteint de délires hallucinatoires : les cas incurables voient au passage de la lame de rasoir sur leur cou, un trône, un sceptre, une couronne, une tête de veau. Les spécialistes pensent que les inhibiteurs nucléopopulus, c’est-à-dire les particules populaires émises par les bulletins de vote, auraient un impact non négligeable sur le système cérébral de l’homme politique. Alors Sarko Président ? Cela ne ferait qu’un malade de plus au pouvoir, me direz-vous !

Laurent Monserrat

  • [1] Une étude récente sur les momies de la IIIe et IVe République a montré que les agents infectieux de la mégalomanie galopante avaient frappé bon nombre d’hommes politiques toute tendance confondue. Les résultats concernant la Ve République ne seront pas rendus public avant 2025.
Publicités
No comments yet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :