Skip to content

Unidimensionnel et la Petite République

29 juin 2010

Unidimensionnel poursuit sa route au sein de la Petite République, merci de nous retrouver là-bas !

Vigo

Marée noire de BP : le grand triomphe du capitalisme à court terme

21 juin 2010

Le groupe anglais BP a acheté des mots clefs sur les moteurs de recherche Yahoo et Google afin que les internautes tapant « oil spill » (marée noire) soient immédiatement redirigés vers le site officiel de la compagnie où des informations lénifiantes sont disponibles.

Ainsi l’internaute américain qui cherche à en savoir davantage sur le drame écologique qui ne cesse de s’étendre en touchant toutes les zones avoisinantes du Golfe du Mexique, découvrira ébahi à quel point les hommes de BP sont concernés par le problème, mais aussi à quel point ils sont sereins. Le logo de BP de qui trône au-dessus des images, dans son beau dégradé de verts, est censé confirmer que la firme anglaise se soucie pleinement d’écologie. Lire la suite…

Pourquoi Unidimensionnel ?

17 juin 2010

Ce blog d’un journaliste européen se propose d’appréhender les pulsions érotiques qui régissent notre société de consommation. A partir d’une déconstruction des principes aliénants propres aux modèles sociaux, Unidimensionnel sera un regard désinhibé et émancipé sur les critères figés de cette société technocratique qui prône avant tout l’unidimensionnalité.

Mais avant d’être un blog, Unidimensionnel est d’abord un hommage évident au philosophe Herbert Marcuse. Mais je suppose que beaucoup l’avaient déjà compris. Vous ne verrez donc pas d’un mauvais oeil que nous fassions souvent référence à Eros et Civilisation et bien sûr à l’Homme unidimensionnel.

Au coeur de nos articles, nous démonterons les principes articulatoires des photographies, les analogies au coeur des discours et la tendance des hommes politiques à se départir des valeurs républicaines pour façonner des communautés malléables et réceptives à la sujétion.

Notre regard sur les médias sera sans concession dans la mesure où la communication est devenue l’organe de domination principal au sein de ces démocraties modernes qui effacent toute opposition et engourdissent l’esprit critique.

Nous considérons en effet que la société est capable de progrès mais la plupart de ces avancées sociales sont sans cesse remises en question par des intérêts financiers. Il nous appartient donc de susciter la critique au sein même du discours officiel et de concevoir un projet de société où l’intérêt des générations humaines doit l’emporter sur les bénéfices à court terme du capitalisme. Les Utopies nous manquent, il nous revient par conséquent de leur rendre vie en créant des facteurs de cohésion afin d’établir un monde naturel et social dont la recherche du bonheur constituerait l’essence.

Boutin et la conscience tardive : elle renonce à ses 9500 € mensuels

11 juin 2010

Après deux jours d’un scandale retentissant, Christine Boutin a fini par renoncer à ses 9500 euros mensuels payés pour une mission sur les « conséquences sociales de la mondialisation ». La présidente du Parti Chrétien-Démocrate indique qu’elle poursuivra gracieusement son travail.

Mais le problème c’est qu’il aura fallu plusieurs jours avant qu’elle ne se décide à prendre conscience de l’indécence de la situation à une époque où l’on prétend assainir le train de vie de l’Etat. En effet, Christine Boutin n’a pas cessé d’affirmer que son salaire cumulé à sa retraite et à ses indemnités était parfaitement justifié, étant donné les « responsabilités » qui étaient les siennes. Lire la suite…

Christine Boutin, Xavier Darcos : le silence des politiques s’achète-t-il ?

10 juin 2010

Christine Boutin n’a jamais fait vœu de pauvreté, par contre vœu de silence, rien n’est moins sûr, surtout vu le salaire de 9500 euros(1) qui lui a été octroyé pour une mission sur les « conséquences sociales de la mondialisation » dont personne ne connait réellement les objectifs.

Après avoir été remerciée de son poste de ministre du Logement(2), Boutin avait fait savoir à Nicolas Sarkozy, comme le raconte le Canard enchaîné, qu’elle se présenterait à la présidentielle de 2012 et n’hésiterait pas à tacler au passage la politique du gouvernement. Et le chef de l’Etat de s’exécuter pour calmer la fougue revancharde de la présidente du Parti chrétien-démocrate en lui offrant un poste en or dans lequel cette dernière bénéficierait  d’une voiture avec chauffeur, d’un secrétariat particulier et de bureaux personnels dans le XVe arrondissement de Paris(3). La principale intéressée a saisi d’ailleurs les micros pour justifier son salaire, estimant qu’elle accomplit une grande œuvre dont la portée sera sans doute aussi efficace que son passage au ministère du Logement. Lire la suite…

« J’encule Sarkozy » : quand Didier Porte met en porte-à-faux les journalistes de France Inter

9 juin 2010

La dernière chronique de Didier Porte a posé un réel problème au sein de la rédaction de la matinale de France Inter. Et c’est à ce titre que les journalistes vedettes de l’émission ont trouvé bon de venir dans l’émission de Michel Denisot sur Canal+ pour se désolidariser de l’humoriste qui avait eu le tort de composer un personnage qui conseillait à Dominique de Villepin de se libérer une fois pour toutes de ses rancœurs envers le chef de l’Etat.

« Monsieur le Premier ministre, je sais que vous m’écoutez dans votre voiture. À France Inter, on ne peut pas se permettre d’incident à l’antenne, donc si vous avez vraiment besoin d’insulter le Président de la République, faites le tout de suite. Libérez vous, comme ça, au micro tout à l’heure, ça sera plus facile de vous contrôler… Allez-y, lâchez-vous !… Répétez après moi : J’en… Sarkozy ! J’en… Sarkozy, j’encule Sarkozy. »


L’incident évoqué par l’humoriste aura été total, dans la mesure où l’animateur en chef, Nicolas Demorand, a accusé Didier Porte d’avoir fait une chronique vulgaire et dénuée d’humour. Thomas Legrand est d’ailleurs venu en rajouter sur Rue89 dans une tribune, « J’ai la pénible impression d’avoir été piégé par Didier Porte ».

Lire la suite…

Marée noire : photographies de fin du monde

7 juin 2010

Un jour BP a réussi à boucher la fuite, le temps de calmer l’opinion populaire américaine, un autre le pétrole s’écoule plus densément encore dans l’océan. Les annonces sont sans cesse contradictoires et malheureusement la réalité de l’écosystème ne tient pas compte des stratégies de communication propres à la démocratie américaine.

En effet la nature est en train de payer le prix fort, selon des informations approximatives, plus de 600 oiseaux auraient été ramassés depuis le début de la marée noire. De plus, les autorités indiquent que le nombre de morts chez les dauphins et les tortues est en constante augmentation. Les chiffres de mortalité des espèces sont totalement invérifiables comme le précisent de nombreux vétérinaires américains qui craignent une catastrophe écologique d’une ampleur inégalée et essaient tant bien que mal de sauver les survivants qui s’échouent sur les plages. Lire la suite…